Le coin recherche

Le Centre AHA : un regard en avant, un regard derrière

En juillet 2012, le RCAS apprenait que sa demande de subvention aux Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour la création d’un centre national de recherche collaborative en soutien à la recherche communautaire sur le VIH et le sida chez les indigènes était acceptée. Les activités du Centre AHA seraient intégrées au programme de recherche du RCAS pour les cinq prochaines années. À la création du Centre, nous avons invité les Aînés Maggie Paul, de la Première Nation St. Mary’s, et Cliff Thomas, de la Première Nation Peguis, à travailler avec nous, à assurer le travail spirituel du Centre ainsi qu’à nous guider dans notre travail. Cliff et Maggie ont rejoint notre conseil d’administration, qui comportait des chercheurs principaux et des utilisateurs de connaissances ayant travaillé sur la demande de subvention aux IRSC. Il a été établi que les activités du Centre AHA seraient concentrées sur quatre grands axes :

  • la création et le maintien de partenariats;
  • le renforcement de capacités;
  • la promotion et le soutien à la recherche;
  • le passage de la connaissance à l’action.

Aidés de deux employés à temps complet, d’un soutien administratif et d’associés en recherche communautaire des quatre coins du pays, nous nous sommes mis en route pour remplir nos promesses à notre communauté. Le Centre AHA publie annuellement des articles examinés par des pairs dans sa Revue canadienne de recherche communautaire autochtone sur le VIH et le sida. Le rassemblement pour les pratiques sages a lieu sur une base bisannuelle; il regroupe AVVS, chercheurs communautaires et universitaires, étudiants, et indigènes des quatre coins du pays et de partout dans le monde, de même que nos alliés et des décideurs et autres intervenants, autour d’activités pour la dissémination de nos travaux et de nos connaissances sur le VIH et le sida dans la communauté indigène du Canada. Le Centre AHA organise également des ateliers en recherche communautaire et en rédaction de demandes de subventions. Notre travail a fait l’objet de présentations à l’échelle régionale, nationale et internationale. Nous offrons du soutien aux étudiants et aux chercheurs non indigènes démontrant un intérêt pour la recherche sur le VIH dans la communauté indigène, et apportons notre appui aux étudiants indigènes en mode d’apprentissage des ficelles de la recherche universitaire, pour ne nommer que quelques-unes de nos activités.

En novembre 2016, nous avons réuni les membres de notre conseil d’administration, nos évaluateurs, nos associés de recherche communautaire autochtones et notre personnel en vue de rédiger des énoncés concernant nos objectifs, notre mission et notre vision ainsi qu’un plan stratégique pour la demande d’une autre subvention de cinq ans aux IRSC pour le Centre AHA. Grâce à une généreuse dose d’efforts, de créativité et de dévouement des membres passés, actuels, et futurs de l’équipe, nous avons appris, en avril, que le Centre AHA avait décroché une autre subvention sur cinq ans! Nous remercions du fond du cœur toutes les personnes qui ont contribué à cette réussite; ensemble, nous sommes plus forts que la somme de nos parties.

Le Centre AHA — chapitre 2 : L’évaluation intérimaire du Centre AHA nous a fait réaliser que nous devions travailler la notoriété et l’identité distinctive du Centre. À ces fins, nous préparons l’arrivée d’une nouvelle recrue en communications; employée à temps partiel, elle aura pour mandat de consolider l’image du Centre AHA et d’en améliorer la présence et la visibilité sur le Web en mettant l’accent sur les nombreuses ressources du Centre. Nous avons également tiré des leçons des cinq dernières années, et avons raccourci l’échéancier de nos objectifs, qui est passé de sept à cinq ans; l’objectif dominant portera sur l’incorporation des connaissances indigènes et des méthodes indigènes dans notre travail au Centre. Nous avons précisé nos énoncés de vision et de mission et mettons sur pied des comités consultatifs pour notre travail de renforcement de capacités et de passage des connaissances aux actions. Surtout, soyez rassurés! Nous conserverons tous les éléments qui ont contribué au succès des cinq premières années du Centre AHA et qui l’ont rendu utile pour notre communauté : la revue, les pratiques sages, nos activités de mentorat et de renforcement de capacités, etc.

Filed Under:

About the Author: Brought to you by the Canadian Aboriginal AIDS Network (CAAN).

FluxComments (0)

Trackback URL

Leave a Reply




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.