Guide de la formation réceptivité communautaire – Manuel

Community Readiness ManualBut du guide

Ce guide intègre les outils clés et les ressources du RCAS au modèle de réceptivité communautaire, ce qui en fait un outil convivial pour permettre aux communautés autochtones de guider, étape par étape, la formation des formateurs qui:

  • évalueront le degré de réceptivité de leur communauté à aborder la réduction des risques;
  • définiront des approches d’intervention adaptées sur le plan culturel;
  • mettront en oeuvre les approches pour réduire de façon efficace le risque et la vulnérabilité aux infections au VIH;
  • fourniront des pratiques sages démontrant une application réussie du modèle de réceptivité communautaire pour réduire les risques et des études de cas décrivant brièvement les leçons apprises lors de cette application.

Qu’est ce qu’une évaluation de la réceptivité communautaire?

Il s’agit là d’un modèle pour des changements dans la communauté en fonction de l’intégration de la culture, des ressources et du degré de réceptivité communautaire à aborder un problème. Ce modèle rallie les membres de la communauté et crée un lien de coopération, entraînant une augmentation de sa capacité en ce qui a trait à la prévention et l’intervention. La réceptivité communautaire correspond au degré de préparation de la communauté à poser des actions pour un problème précis.

Aux fins de ce guide, le problème est la réduction des risques. L’évaluation de la réceptivité communautaire vous donnera des outils flexibles afin de mesurer à quel point la communauté est prête à déterminer les approches pour la réduction des risques et pour la prévention du VIH et du virus de l’hépatite C (VHC). Le fait de savoir où en est sa communauté avant d’essayer de mettre en oeuvre une stratégie de réduction des risques constitue un excellent point de départ.

La réceptivité communautaire est un concept qui reconnaît que les communautés autochtones ne peuvent être obligées à aborder des problèmes, mais qu’elles doivent toutefois être préparées physiquement, émotionnellement, mentalement et spirituellement à le faire. Ce concept tient compte des réalités plus générales qui peuvent rendre éprouvante la réceptivité; la colonisation, le traumatisme intergénérationnel, la violence familiale, le racisme, les moyens de faire face aux problèmes (c’est à dire la consommation de substances, le silence) et la honte.

Également, chaque communauté possède des forces et des ressources qui lui sont propres et qui peuvent être évaluées et incluses dans une stratégie; par exemple, les croyances traditionnelles et la sagesse des Aînés. Une évaluation de la réceptivité communautaire peut également mettre à jour le travail déjà accompli, ce qui permet de l’honorer.

Une évaluation aidera votre communauté à repérer le problème et à le situer dans le contexte de sa propre communauté, à s’approprier le problème et à augmenter sa capacité à progresser. Enfin et surtout, les avantages l’emporteront sur les coûts; faire une évaluation est un processus honnête qui n’exige pas de ressources importantes et qui demande peu de temps.

Remerciements

Nous tenons à remercier le centre triethnique de la Colorado State University d’avoir permis au RCAS d’adapter son modèle d’évaluation de la réceptivité communautaire

afin que les personnes et les groupes autochtones au Canada puissent l’utiliser pour évaluer à quel point leurs communautés sont prêtes pour entreprendre la réduction des risques. Nous tenons également à remercier les communautés qui ont participé aux projets pilotes Marche avec moi d’avoir partagé leurs expériences.

pdfDownload  (43 pages)

CAAN is currently under construction. Please check back soon for updates.