Je souhaite commencer le présent article par une citation :

« Le paradigme patriarcal occidental dépeint les femmes autochtones comme étant vulnérables, indignes d’être estimées ou respectées. Nous pensons différemment. Étant celles qui donnent la vie, nous nous savons fortes, résilientes et capables de grandes choses. Ce document en est la preuve. Il est temps d’avancer, de sortir de l’obscurité et d’aller dans la lumière. La route que nous devrons parcourir sera difficile, mais ce n’est rien que nous ne puissions réussir si nous demeurons axées et engagées vers notre but fondamental, rendre justice à nos femmes et à nos filles. [TRADUCTION] »
―Dawn Lavell-Harvard, présidente de l’Association des femmes autochtones du Canada

Cette année, les nouvelles étaient bonnes, mais s’étaient fait longuement attendre; le nouveau gouvernement libéral a annoncé la tenue d’une enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Le gouvernement du Canada a tenu, avec des familles et des organismes de partout au Canada, des réunions préliminaires à l’enquête. C’est un premier pas pour venir en aide aux familles blessées qui font le voyage vers la guérison.

L’Association des femmes autochtones du Canada a émis 22 recommandations tirées du colloque qui s’est tenu à Ottawa. Parmi les femmes autochtones, plus de quarante leaders, parentes, chercheures et alliées ainsi que six experts en droits fondamentaux des Nations Unies et de l’Inter-American Commission on Human Rights ont participé à l’événement. Au RCAS, nous applaudissons chaleureusement le travail facilité par l’Association des femmes autochtones du Canada.

Veuillez cliquer sur le lien suivant pour prendre connaissance de ces 22 recommandations.

http://www.nwac.ca/2016/02/un-symposium-produit-22-recommandations-pour-lenquete-nationale-sur-les-femmes-autochtones-disparues-et-assassinees/?lang=fr

Une autre liste mérite d’être consultée; il s’agit du document Commission de vérité et réconciliation du Canada : Appels à l’action. Les secteurs d’intérêt cités parmi les thèmes de l’assemblée générale du RCAS comportent notamment : le bien-être de l’enfant, l’éducation, la santé, les programmes pour les jeunes et la justice.

Veuillez cliquer sur le lien suivant pour consulter ces 94 appels à l’action.

http://publications.gc.ca/collections/collection_2015/trc/IR4-8-2015-fra.pdf

Planification de l’assemblée générale annuelle (AGA) :

L’une des grandes forces du RCAS est la façon qu’ont ses membres de s’unir pour réaliser des accomplissements. Ceci étant dit, je me suis jointe à l’équipe pour préparer notre prochaine AGA, une tâche toujours exigeante. En tant que membre du comité de l’AGA, l’un de mes rôles est de présider le comité des prix. La remise des prix est une occasion pour le RCAS de se concentrer sur les aspects positifs de notre communauté et de souligner l’apport des membres au mouvement autochtone contre le sida tout en leur apportant son soutien. Cette année, nous avons reçu nombre de candidatures, et nous annoncerons les gagnants des prix à l’AGA du RCAS.

Environnements contribuant à la sécurité (ECAS) II :

L’une des autres demandes importantes formulées par le conseil est que je fasse la promotion du sondage d’ECAS II. Jusqu’ici, je n’ai que 17 sondages remplis, et il nous faut en obtenir au moins 50. Une fois que nous en saurons plus, je commencerai à préparer la stratégie. Gardez l’œil ouvert pour un courriel à ce sujet, et n’hésitez pas à le transmettre à vos membres.

Projet de perfectionnement de Saskatchewan :

Parmi les autres projets dans lesquels j’ai été impliquée, nommons celui de perfectionnement de Saskatchewan, dans le cadre duquel je me suis déplacée pour participer à une réunion. À cette occasion, j’ai pu rencontrer des groupes qui nous ont fait partager leurs façons de mettre en valeur la stratégie de Saskatchewan à l’égard du VIH et du sida chez les Autochtones. Les cinq groupes y participant comportaient le Réseau espoir sida de toutes les nations; le groupe de planification parentale de Regina; OUT Saskatoon; l’association des femmes métisses de Prince Albert; et le centre de services de santé de la famille de Battleford.

Les personnes présentes se réjouissaient du fait que continuerait leur collaboration conjointe afin d’augmenter le soutien aux membres de notre communauté en Saskatchewan.

Pour toute question, n’hésitez pas à communiquer avec moi par téléphone au 902 433-0900.

CAAN is currently under construction. Please check back soon for updates.