Research logo frenchPar Renée Masching, directrice de la recherche et des politiques

Présentation du Centre AHA

C’est avec enthousiasme que le RCAS annonce qu’il a réussi à décrocher une bourse de recherche de 1,5 million $ sur cinq ans pour financer la recherche au Centre national collaboratif de recherche communautaire sur le VIH et le sida chez les Autochtones (Centre AHA)! Ce financement appuiera le développement de la recherche communautaire aux quatre coins du pays, et mettra l’accent sur le travail fait régionalement avec une coordination nationale. L’unité de la recherche et des politiques continuera à se charger de projets de recherche, alors que le Centre AHA offrira du soutien aux intervenants communautaires pour mener des recherches et y prendre part.

Le travail du Centre AHA portera principalement sur quatre secteurs généraux : l’établissement et l’entretien de partenariats; le renforcement des capacités; l’encouragement et le soutien à la recherche et le passage de la connaissance à l’action. Les communautés autochtones de santé et du VIH/sida seront directement concernées par tous les aspects du Centre ce qui, nous l’espérons, évitera le dédoublement des ressources et allégera la charge de travail nécessaire pour ces recherches. Les équipes de recherche recevront du soutien pour entreprendre des recherches traitant des déterminants complexes du VIH en axant ces recherches sur la problématique de l’épidémie plutôt que sur la discipline, et en s’attaquant aux problèmes pressants touchant les Autochtones vivant avec le VIH/sida et aux problèmes en lien avec la politique publique à l’égard de ceux?ci. Les initiatives de recherche communautaire seront appuyées et axées sur les cadres des connaissances indigènes et les moyens de connaître le monde. Les chercheurs du Centre seront encouragés à développer des partenariats symboliques et à entreprendre des activités pour partager le renforcement des capacités et des connaissances des Autochtones, ainsi que des initiatives pour procurer du financement supplémentaire pour des projets de recherche. De plus, une exploration sera entreprise pour examiner des occasions de travailler en collaboration avec trois autres centres de recherche sur le VIH du Canada.

Notre vision:

Grâce au « réseau de réseaux » étendu et solidement établi, le Centre AHA apportera des contributions stratégiques afin de répondre efficacement aux problèmes en lien avec le VIH et le sida chez les Autochtones au Canada et chez les populations d’indigènes au niveau international. Guidé par des principes de recherche communautaire, le Centre AHA soutiendra la recherche innovatrice et créative fondée tant sur les Indigènes et les méthodologies de la décolonisation que sur les droits, les forces et les requêtes basées sur l’action. Nous diffuserons les résultats de recherche sur le VIH et le sida dans les collectivités autochtones par de nouvelles techniques de passage de la connaissance à l’action et par le renforcement des capacités au sein de la communauté et dans les milieux universitaires afin que les résultats de recherche soient mis en application activement et avec efficacité. La position du Centre l’avantagera pour entrer en contact avec des personnes possédant les aptitudes nécessaires et les embaucher, procurant un soutien à l’équipe déjà en place et contribuant à créer de nouvelles relations pour améliorer la qualité des centres de recherche communautaires autochtones au Canada et à l’échelle internationale.

Notre mission:

Cette équipe dévouée menée par des chercheurs du Réseau canadien autochtone du sida permettra de faire progresser la recherche communautaire autochtone sur le VIH et le sida dont bénéficieront les Autochtones du Canada et les populations indigènes à l’échelle internationale. Dans sa quête pour obtenir l’excellence scientifique et la confiance, cette équipe adoptera un environnement innovateur où des chercheurs possédant une vaste expérience, des membres de la collectivité autochtone et des Autochtones vivant avec le VIH et le sida se partageront les responsabilités liées à la définition d’une orientation et à la prise de décisions.

Objectifs du Centre AHA :

  • Apporter et entretenir du leadership pour s’attaquer, par la recherche communautaire, aux besoins complexes et uniques liés au VIH et au sida chez les collectivités autochtones du Canada.
  • Conserver les partenariats existants et soutenir ceux à venir par le renforcement des relations existantes afin de développer la réponse au VIH et au sida dans les collectivités autochtones à l’échelle locale, régionale et mondiale.
  • Étendre de façon stratégique la portée des actuelles recherches autochtones sur le VIH et le sida au Canada en travaillant de façon constructive avec les intervenants de la communauté autochtone pour relier entre elles les activités de recherche dispersées et faciliter une synergie par des approches interdisciplinaires.
  • Mettre en valeur la spécificité de la recherche sur le VIH et le sida entreprise avec les Autochtones au Canada pour axer l’attention sur les populations de la communauté pan?autochtone[1].
  • Améliorer la réciprocité du renforcement des capacités au sein de la communauté autochtone et dans le milieu universitaire pour susciter une collaboration autochtone dans la recherche sur le VIH et le sida en créant un environnement riche et soutenant pour la formation, le soutien au développement de la recherche et l’accès à une expertise élargie.
  • Améliorer la production et la diffusion du matériel sur le « passage de la connaissance à l’action » pour augmenter les effets de la recherche au sein de la communauté autochtone au Canada.
  • Soutenir les membres du Centre, les autres intervenants et les partenaires dans leurs démarches pour procurer du financement pour la recherche en saisissant diverses occasions et par divers organismes pour le financement.

L’équipe du Centre AHA :

Le Centre est constitué d’une équipe de chercheurs possédant une combinaison d’expérience, de formation et de relations communautaires pour favoriser la recherche innovatrice ayant un fort impact sur la réponse au VIH et au sida chez les Autochtones. Conjointement dirigé par Renée Masching, du RCAS, et Charlotte Reading, de l’Université de Victoria, le conseil d’administration national est constitué de dix?sept membres, dont des chercheurs notoires et deux Aînés. Douze membres du conseil et plus de 50 % des membres de toute l’équipe sont de descendance autochtone. Quant aux autres membres de l’équipe, ils ont une longue expérience en termes d’engagement auprès de la communauté autochtone au Canada et sont respectueusement considérés des alliés. Des chercheurs associés et des collaborateurs indigènes d’Australie, de Nouvelle?Zélande et des États?Unis contribueront au volet international de la mission du Centre.

Le personnel inclura deux directrices en recherche communautaire; Marni Amirault pour l’Est (N.?É.), et Sherri Pooyak pour l’Ouest (C.?B.). Le Centre recrutera des pairs régionaux associés en recherche à l’échelle locale en se fondant sur les personnes ressources créant des liens étroits entre la communauté et le Centre. Les pairs associés en recherche recevront une formation en recherche communautaire et en techniques de recherche indigènes et auront le soutien de nos directrices. Le personnel administratif inclura, lors de la première année d’opération, un coordonnateur et une équipe de consultants qui apporteront leur contribution pour intégrer l’évaluation et le passage de la connaissance à l’action dans tous les travaux du Centre.

CAAN is currently under construction. Please check back soon for updates.