Actualités en épidémiologie sur le VIH/sida

Chapter 8 Epi Update_FR_Web-page-001Chapter 8 Epi Update_FR_Web

 

Aperçu

• Au Canada, les Autochtones sont touchés par le VIH de manière disproportionnée. On

estime qu’en 2011, 12,2 % des nouvelles infections au VIH touchaient les Autochtones

et que ces derniers représentaient 8,9 % des personnes vivant avec le VIH au Canada.

• L’utilisation de drogues injectables demeure la principale cause de transmission du VIH

chez les Autochtones au Canada. La proportion estimée de nouvelles infections au VIH

en 2011 attribuable à l’exposition à l’utilisation de drogues injectables était beaucoup

plus élevée chez les Autochtones (58,1 %) que dans l’ensemble de la population

canadienne (13,7 %).

• Le VIH a un impact important chez les femmes autochtones. Entre 1998 et 2012, près

de la moitié (47,3 %) de toutes les déclarations de résultats positifs au test du VIH chez

les Autochtones touchaient les femmes autochtones, alors que cette proportion était

de 20,1 % chez les autres groupes ethniques.

• L’âge au moment du diagnostic d’infection au VIH chez les Autochtones tend à être plus

précoce que chez les personnes d’autres origines ethniques. Près d’un tiers (31,6 %) des

déclarations de résultats positifs au test du VIH de 1998 à 2012 parmi les Autochtones

touchaient des jeunes âgés de 15 à 29 ans, comparativement à 22,2 % chez les personnes

d’autres origines ethniques.

• Le risque d’infection au VIH chez les Autochtones est étroitement lié à divers déterminants

de la santé qui influent sur la vulnérabilité à l’infection, y compris la pauvreté, la précarité

du logement et le sans-abrisme, la santé mentale et la toxicomanie, les expériences

traumatisantes pendant l’enfance, le racisme et les effets transmis de génération en

génération du colonialisme et du système de pensionnats.

MENU
(604) 266-7616
Vancouver, BC V6N 2C7