Qu’est-ce que l’hépatite C?

L’hépatite C est une maladie du foie chronique causée par le virus de l’hépatite C (VHC).   Au Canada, environ 250 000 personnes vivent avec l’hépatite C, et on dénombre entre 3 200 et 5 000 nouveaux cas par année.

Pourquoi l’hépatite C est-elle préoccupante pour la santé?

Chez de nombreuses personnes, les premiers symptômes d’hépatite C chronique n’apparaissent que des années après avoir contracté le virus; toutefois, si elle n’est pas traitée, elle peut dégénérer en maladie du foie et en cancer du foie.

Comment contracte-t-on l’hépatite C?

L’hépatite C se propage par contact de sang à sang avec une personne infectée.   Entre 70 % et 80 % des cas de transmission de l’hépatite C sont imputables à des comportements à risque, comme l’échange d’aiguilles ou d’autres instruments contaminés utilisés pour consommer des drogues.

Quels sont les facteurs de risque?

Voici certains des facteurs de risque les plus courants dans l’infection du VHC :

  • L’utilisation d’équipement non stérilisé ou de techniques non stériles pour la consommation de drogues injectées ou reniflées, ou lors d’un tatouage ou d’un perçage corporel;
  • Le partage d’articles d’hygiène personnels — rasoir, coupe-ongle, brosse à dents —, pouvant avoir été en contact avec une personne infectée;
  • Le fait d’être né d’une mère ayant le VHC;
  • L’exposition à un objet souillé de sang infecté; par exemple, en se piquant avec une aiguille (lors d’utilisation de drogues injectables ou en faisant de la couture) ou en s’égratignant avec un autre objet pointu;
  • Les relations sexuelles non protégées incluant un contact avec le sang d’une personne infectée.

Pourquoi le foie est-il un organe indispensable?

Un foie sain aide à digérer les aliments et stocke des vitamines et des minéraux. Mais surtout, le foie a pour fonction de filtrer les produits chimiques et autres substances pouvant s’introduire dans le corps. Il est également important dans la fabrication du sang et de nombreuses protéines.

Qu’arrive-t-il si on contracte l’hépatite C?

Le dépistage par prélèvement sanguin est la seule façon de détecter la présence du VHC.

L’hépatite C peut être traitée. Il suffit d’en parler à son fournisseur de soins de santé. Celui-ci prescrira les médicaments appropriés.

La consommation d’alcool devrait être évitée ou réduite.

L’hépatite C ne se transmet pas par de simples contacts comme en prenant quelqu’un dans ses bras, en s’embrassant ou en se serrant la main, ni en se trouvant près d’une personne qui éternue ou qui tousse.
Le VHC ne se trouve ni dans l’eau ni dans la nourriture.
Renseignez-vous.   Aide et soutien sont à votre portée.

Une personne infectée par l’hépatite C peut en infecter d’autres.   Voici comment prévenir la propagation du virus :

  • Utiliser son propre équipement pour la consommation de drogues; le nettoyage à l’eau Javel ne tue pas le VHC, mais il tue le VIH;
  • N’utiliser que ses articles d’hygiène personnels lorsqu’il s’agit d’articles pouvant être contaminés de sang comme rasoir, coupe-ongle et brosse à dents;
  • Couvrir, à l’aide d’un bandage, ou autre pansement stérile, toute coupure ou blessure;
  • Lorsqu’une personne a plus d’un partenaire sexuel ou encore un nouveau partenaire sexuel, utiliser un condom pour homme ou pour femme ou une digue dentaire afin de se protéger contre une exposition potentielle au sang.

L’hépatite C présente-t-elle des symptômes?

Chez la plupart des personnes, au début, les symptômes seront inexistants ou difficiles à percevoir; toutefois, avec le temps, elles peuvent ressentir les symptômes suivants :

  • sensation de fatigue
  • douleurs musculaires
  • douleurs articulaires
  • maux de tête
  • démangeaisons aiguës
  • douleurs dans la région de l’estomac
  • dépression
  • anxiété
  • « idées embrouillées »
  • nausées
Infection hépatique
Ce virus disparaît tout seul. Hépatite C chronique
Chez jusqu’à 1 personne infectée par l’hépatite C sur 4 (25 %), le virus s’élimine seul au cours des six mois après l’infection; en revanche, 3 personnes infectées sur 4 (75 %) développeront l’hépatite C chronique, c’est-à-dire que le virus ne disparaîtra pas seul. Inflammation et fibrose potentielles
Cirrhose et cancer du foie potentiels
Souvenez-vous qu’il existe des traitements contre l’hépatite C. Nombreux sont ceux qui suivent ces traitements et parviennent à se débarrasser du virus.

Atteindre zéro. Atteindre zéro. Zéro nouvelle infection. Zéro stigmatisation et zéro discrimination. Zéro décès relié au sida.

CAAN is currently under construction. Please check back soon for updates.